Skip to Content

Nous adressons toutes nos pensées à la famille de notre ami Jérôme !

http://www.forumsig.org/showthread.php/43488-Disparition-de-Phoenix

Foire Aux Questions - Le petit monde d'ArcGIS

Auteur : Olivier

Lors de l'installation standard d'ArcGIS, plusieurs composantes sont installées :

  • ArcCatalog : C'est l'explorateur de fichiers SIG.
  • ArcMap : C'est le logiciel de SIG en lui-même, où l'on manipule les données et l'on produit les documents cartographiques.
  • ArcToolbox : C'est la "boite à outils". A partir de la version 9.x, elle est directement accessible dans ArcCatalog et ArcMap.
  • ArcReader : C'est un des viewers gratuits de la gamme ESRI, qui permet de visualiser les publications issues de ArcGIS Publisher.
  • Administrator Desktop : C'est le gestionnaire de licences du logiciel et de ses extensions.
Auteur : Olivier

Un "ShapeFile" ou "Fichier de Forme" est le format de stockage des données vectorielles utilisé par ArcGIS. Il est constitué des fichiers suivants :

  • *.shp : stocke les entités géographiques. Il s'agit du shapefile proprement-dit.
  • *.dbf (DataBaseFile) : stocke les données attributaires (consultable sous Excel).
  • *.shx : stocke les index des enregistrements du fichier ".shp".
  • *.prj  (recommandé) : stocke la projection associée.
  • *.sbn, *.sbx (faculatatifs) : stocke des index n'existant qu'après une requête ou une jointure.
  • *.xml (facultatif) : stocke les métadonnées relative au shape.

Ce document fournit des informations détaillées sur la structure d'un shapefile et de ses fichiers associés.

Auteur : Olivier

Les fichiers *.mxd et *.mxt sont des documents cartographiques, des projets. Ainsi, on a :

  • *.mxd : est le document cartographique dans lequel on pourra 'construire' sa carte.
  • *.mxt : est le document modèle. Vous pourrez enregistrer vos cartes dans ce format, afin de le reprendre pour d'autres cartes.

NB : A l'exécution d'ArcMap, un document "normal.mxt" est ouvert. Si ce dernier est inaccessible, il faut le supprimer ou changer son extension en .old et un autre sera régénéré automatiquement. Il se trouve dans C:\Documents and Settings\repertoire utilisateur\Application Data\ESRI\ArcMap\Templates (pensez à afficher les fichiers et dossiers cachés de l'explorateur).

Auteur : Olivier

L'installation d'une extension se fait lors de l'installation ou lors d'une modification de l'installation avec les CD. On pourra noter qu'une version d'essai non limitée est accordée à chaque renouvellement de licence ArcGIS pendant 2 mois.

Pour enregistrer l'une d'elle, il faudra fermer toutes les applications ESRI et ouvrir l'application "Administrator Desktop", cliquer ensuite sur "Enregistrer maintenant..." et suivre les instructions. Dans ArcMap ou ArcCatalog, aller dans "Outils > Extensions" puis cocher les extensions à utiliser.

Auteur : Olivier

On peut aller dans C:\Program Files\ArcGIS\Utilities\AdvancedArcMapSettings.exe, puis dans l'onglet "Miscellanous" et décocher la case présente dans la partie "License timeout warning".

Autre méthode proposée par Seb98 :

On peut également modifier ce paramètre depuis la base de registre. En allant dans HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\ESRI\License, on retrouve TIMEOUTWARNING que l'on passe alors à FALSE.

Auteur : Olivier

Après avoir produit ou téléchargé un script pour ArcGIS, il faut :

  • Aller, dans ArcMap ou ArcCatalog, dans "Outils > Personnaliser > Onglet : Commandes",
  • Cliquer sur "Ajouter depuis un fichier...",
  • Pointer sur le fichier et l'ouvrir. Il suffira ensuite de le glisser dans une barre d'outils pour pouvoir l'utiliser.

NB : On peut l'enregistrer soit dans Normal.mxt (nouveau document ouvert dans ArcMap), soit dans le document courant. Dans le premier cas, le script sera disponible pour tous les documents ArcMap, nouveaux ou déjà créés. Dans le second cas, le script ne pourra être utilisé que dans le document actuellement ouvert.