Skip to Content

Nous adressons toutes nos pensées à la famille de notre ami Jérôme !

http://www.forumsig.org/showthread.php/43488-Disparition-de-Phoenix

MMQGIS : un bon complément au menu Vecteur de QGIS


MMQGIS existe depuis quelques années (gene nous l'avait signalé en 2010). Néanmoins profitons de l'annonce d'une nouvelle version pour le découvrir ou le redécouvrir. 



MMQGIS est un plugin python pour QGIS qui étend les possibilités de ce dernier pour la manipulation et le traitement de couches vectorielles.

Au programme : 

  • Export des attributs d'une couche en CSV
  • Jointure avec un fichier CSV
  • Color Map qui permettait d'affecter des dégradés bien plus fournis que ceux de QGIS  mais à l'heure où j'écris ces lignes, la version 1.7.4 a largement comblé cette lacune
  • Création d'une grille vectorielle (sous forme d'une couche polylignes)
  • Création d'une couche d'annotations (les utilisateurs d'ArcGIS reconnaitront cette fonction plutôt utile)



 
 

  • Attention nouveautés de la dernière version très intéressante ==> effacement des entités dupliqués



  • Un géocodeur Google intégré : vous chargez directement un CSV et l'API Google fait le reste


 

  • Un géocodeur à partir de vos données (si vous disposez de référentiels comme NavTEQ ou TéléAtlas, cela fonctionnera très bien)

 
 

  • Export de la géométrie vers un fichier CSV
  • Import de la géométrie à partir d'un fichier CSV (forcément ...)
  • "Gridify" que je n'ai pas testé pour en comprendre le fonctionnement mais qui devrait simplifier votre shapefile en alignant les noeuds selon une grille, sorte de magnétisme automatique ?!
  • "Hub Distance" que je ne traduirai que piètrement. Cette fonction vous permet d'obtenir la distance la plus courte entre un point et le noeud le plus proche d'une autre couche. Le développeur conseille de rester dans le même système de projection et ne pas trop jouer avec la reprojection à la volée lors de cette manipulation.


 

  • "Hub Lines" ... 
  • Fusion de deux couches (attention à la longeur des champs, le shape file est lui même limité par le format dbf qui n'aime pas les champs de plus de 10 caractères)
  • Sélection de divers objets ... Comme pour les dégradés, depuis QGIS a fait son petit bonhomme de chemin et comblé son retard
  • Fonctions de tri
  • Convertir un champ chaîne de caractères en numérique décimal 
  • Enfin la génération de Diagramme de Voronoï que les utilisateurs du plugin Grass doivent connaître également (et encore ici, le menu Vecteur de QGIS s'est enrichi) et je vous renvoie vers Wikipédia pour en savoir plus.

En conclusion, ce plugin est très riche et permettra à ceux qui trouve le menu Vecteur de QGIS trop limité et l'utilisation du plugin GRASS trop fastidieux d'effectuer un ensemble de manipulations qui pouvait leurs faire défaut. Seul petit bémol : le plugin sort quasi-systématiquement du Shape, pas de couche virtuelle chargée en mémoire (comme les nouvelles fonctionnalités de jointures avec PostGreSQL). Enfin, ces fonctions ne sont pas toujours fonctionnelles sur des couches PostGIS... Dommage.


Site officiel : Site du développeur et du plugin
Source : Page Google Plus de QGIS
Autres Liens : Première apparition du plugin sur forumSIG

Commentaires

géocodage

Bonjour,
Pluggin très intéressant. Il est toutefois dommage que le géocodage via un fichier csv soit limité à 18 adresses.
Heureusement que je n'en ai qu'une soixantaine donc je vais scinder mon fichier csv puis je combinerai les couches shape pour finaliser.

Je vous remercie pour cette article.

Virginie

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.